Les tondeuses à gazon thermiques sont des tondeuses qui fonctionnent avec un moteur à essence, et sont les plus répandues. Ce sont également celles que l’on a toujours eu l’habitude de voir depuis des années.

Pourquoi choisir une tondeuse à gazon thermique ?

Si elles sont de plus en plus remplacées par des modèles électriques, plus en vogue, plus silencieuses et moins polluantes, il ne faut pas croire que les modèles à essence sont devenus obsolètes.

Robustes et puissantes, elles sont particulièrement adaptées aux grandes surfaces.
Alors qu’une machine électrique sera rapidement limitée, faute d’énergie et d’autonomie, une tondeuse à essence aura l’endurance et la puissance nécessaires pour tondre de grandes pelouses.

Pensez tout de même à la principale nuisance des modèles thermique : leur bruit.
En pleine campagne cela sera facilement accepté et acceptable, mais si vous résidez dans une petite ville ou une zone pavillonnaire avec de nombreux voisins très proches, tout en ayant un petit jardin, le bruit peut faire la différence.

L’idéal pour un bruit réduit au maximum, serait un robot tondeuse, mais le besoin et le prix sont complètement différents.

Pour en revenir aux tondeuses à gazon thermique donc, elles sont plutôt à conseiller pour les particuliers ayant un grand jardin, en campagne, ou pour des professionnels.
Mais là aussi, l’entretien de grands espaces verts justifierait plutôt l’achat d’une tondeuse autoportée, véritable tracteur-tondeuse, très puissant et conçu pour les très grandes surfaces.

Ici, considérons donc plus précisément les tondeuses « classiques ».

Les avantages d’une tondeuse thermique

Robustesse
De conception essentiellement mécanique, un tel produit est très fiable dans le temps et les pannes sont limitées.

Même en cas de casse, une réparation est à la portée de bon nombre de bricoleurs.

Autonomie
Vous l’emportez partout, n’importe quand. Pas besoin de recharger les batteries, emporter des batteries de secours ou penser à une rallonge et des fils électriques comme sur une électrique.

Puissance
Une tondeuse thermique pourra couper plus facilement des herbes hautes et denses que leurs cousines électriques.

Le prix
Pour une machine d’entrée ou moyenne gamme, le prix n’est pas cher.
Après, tout dépend évidemment de la marque, des options, accessoires etc.

Quelle puissance pour quelle surface ?

La première chose à prendre en compte pour choisir le bon modèle, c’est la surface de terrain à tondre.

Plus la machine sera puissante, plus elle sera capable de tondre efficacement de grandes étendues d’herbe.

On parlera de cylindrée, de puissance en CV (chevaux) ou en kW (kiloWatt).

Pour faire simple, retenez ceci :

  • Surface jusqu’à 1 000 m² = 2 à 3 CV
  • Surface jusqu’à 1 500 m² = 3 à 3.5 CV
  • Surface jusqu’à 2 500 m² = 3.5 CV et +
  • Surface au-delà de 2 500 m² = préférez une autoportée

Comment choisir un tondeuse thermique ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour bien choisir la tondeuse qui vous conviendra et vous satisfera.

La surface à tondre

La première chose à regarder sera toujours la surface de pelouse à tondre ainsi que le type de terrain, à savoir : très en pente ; hautes herbes très denses …

Une tondeuse d’entrée de gamme ne vous satisfera pas sur un grand terrain, elle pourrait manquer de puissance, d’autonomie et vous épuiser.
A l’inverse, il n’est pas forcément utile d’acheter un appareil surdimensionné si votre jardin ne fait que 500m.

Les types de lames

Il existe 2 types de dispositifs de coupe :

– lame rotative
– lame hélicoïdale

Une lame rotative, c’est simplement une lame qui va tourner sous la tondeuse et couper l’herbe. Soit le fonctionnement classique qui convient dans la quasi-totalité des cas.

La lame hélicoïdale est elle prévue pour une tonte de haute qualité, afin d’obtenir un gazon parfait et une allure très haut de gamme. Exemple : green de golf, jardin d’hôtel de luxe…
Evidemment, il y a moins de modèles équipés ainsi et les prix ne sont pas les mêmes.

La largeur de coupe

Il fut s’y intéresser surtout à partir de 1 000m2 de terrain.

Plus le diamètre de coupe sera important et moins vous aurez d’allers-retours à effectuer pour une même surface.

Plus votre terrain sera grand et plus il sera intéressant d’avoir une tondeuse avec une grande largeur de coupe.

Prenons un calcul très simple.
Si vous faites une coupe d’une bande droite, sur 200 m :

  • avec une largeur de coupe de 40 cm, soit une tondeuse d’entrée de gamme, vous coupez en un passage 200 x 0,4 = 80m2
  • avec une largeur de 53 cm, modèle plutôt haut de gamme, vous coupez 200 x 0,53 = 106 m2

Si vous avez un terrain de 2000m par exemple, la différence devient clairement significative !

La hauteur de coupe

Là aussi, il y a des mesures classiques qui conviendront à 90% des personnes, puis les cas un peu plus spécifiques.

Une pelouse normale, disons qu’on coupe l’herbe autour de 40 mm.
Un gazon coupé façon green anglais, entre 20 et 30 mm.

Et la grande majorité des tondeuses vont avoir une hauteur de coupe réglable, souvent par paliers. 3 à 5 paliers, entre 20 ou 25 mm et 60 ou 70 mm.

Donc, sans même se poser trop de question, quasiment toute tondeuse conviendra ici.

Avis de Jardin de Pro bien sûr, mais excepté si c’est pour une utilisation professionnelle et un rendu de haute qualité, ne perdez pas trop de temps avec ce critère.

L’avancement

Ici c’est simple :

  1. soit vous poussez la tondeuse
  2. soit elle est autotractée et donc équipée d’un système qui la fera avancer, en se servant d’une manette / poignée sur le guidon

Franchement, une fois que vous avez essayé une tondeuse autotractée, revenir à la vieille machine qu’il faut pousser est une corvée !

Mais… ça joue sur le prix, c’est sûr.

Le bac de ramassage

Il collectera l’herbe fraîchement coupée.

Logiquement, plus la capacité sera importante et plus il stockera d’herbe, donc moins de fois vous aurez à aller le vider.

Mais si votre budget le permet, pensez aussi aux tondeuse équipées de l’option mulching : l’herbe sera hachée menue et laissée sur la pelouse pour servir d’engrais, donc pas besoin de la ramasser.

Les nombreuses options

Plus on monte dans les prix et la qualité, plus on trouve d’options, bien entendu.

Citons par exemple rapidement :

– arrivée d’eau sur le carter, pour laver plus facilement la tondeuse
– coupe mulching
– guidon pliable
– roues multidirectionnelles, pour une plus grande liberté de mouvement et des manœuvres facilités
– démarrage électrique
– guide herbe, pour passer au plus près des bordures

Ici, c’est bien souvent du confort.
Mais… les options… ça sert !

Des options à considérer

Eh oui !
Certaines options valent vraiment le coup, et ce pour tout type de terrain et toute surface.

Voici celles qu’on recommande vraiment :

  • Coupe Mulching
  • Tondeuse autotractée
  • Système de débrayage de la lame. Très utile pour la sécurité et passer un obstacle sur le terrain.
    Le moteur tourne, vous avancez, mais la lame n’est pas en rotation.

 

Pensez à l’entretien

Un moteur thermique, ça signifie des pièces mécaniques qui s’usent, de la combustion, de l’essence, de l’encrassement…

C’est vrai que c’est un point négatif par rapport à de l’électrique, on a toujours plus d’entretien sur un tel appareil.
Entretien de la bougie, changement des courroires, vidange de l’huile moteur…

Pensez-y, et surtout nettoyez bien votre tondeuse après chaque utilisation.
Ne la rangez pas à va vite dans le garage encore couverte de boue et d’herbe coupée si vous voulez qu’elle dure des années.

 

Marques

Il existe sur le marché de très nombreux fabricants de tondeuses thermiques, d’où un large choix.

Il serait impossible de tous les lister sans se retrouver avec une page énorme et trop longue, mais parmi les marques fiables et qu’on trouve souvent, prenons par exemple :

  • Hyundai
  • Greencut
  • Einhell
  • MTD
  • Honda
  • Makita
  • Outils Wolf