Abri bûches pour protéger le bois dans le jardin

Très sommaires ou dignes d’un véritable abri de jardin, en métal ou en bois, les abris pour votre bois de chauffage existent pour toutes les situations.

Les abris avec structure en bois

Les abris à bûches avec une structure en bois, ouverte, sont les plus répandus.

On en trouve de toutes les tailles, toutes les couleurs, avec des côtés pleins ou ajourés…
Le bois brut a toujours un aspect plus charmant et plus noble que le plastique ou une simple taule métallique.

Voici une sélection d’abris en bois.

Les abris métalliques

Vous pouvez aussi opter pour un abri à bois en métal.

Bien qu’il faille évidemment faire attention à ne pas le laisser rouiller, il nécessitera certainement moins d’entretient qu’un abri en bois.

Suivant son emplacement, prenez malgré tout en considération un détail (qui peut ne pas en être un !) : le bruit de la pluie.
La pluie fera toujours plus de bruie sur une taule que sur une planche de bois.

Les abris fermés

Le top du top, aussi bien pour l’esthétisme que pour assurer la meilleure protection au bois, est un abri fermé.

Plus onéreux certes… mais un abri de jardin fermé pour ranger votre bois de chauffage sera du plus effet !

Les serres bûches + house : la solution économique

Si vous préférez une solution à petit budget pour entreposer votre bois, un serre bûche ou casier à bûches peut être la solution.
Surtout si en réalité vous l’entreposer sous une toiture, dans un garage… bref, un lieu protégé.

Pour une utilisation en extérieure et pour éviter de voir votre bois pourrir, pensez à ajouter une house ou une bâche de protection.

Comment choisir son abri à bûches ?

Choix de la matière et de l’esthétisme

La première question est donc le choix de la matière. L’aménagement de votre jardin et l’importance de l’esthétisme sont ici des facteurs importants.
Les abris en métal sont assez grossiers et minimalistes, quand les abris en bois peuvent être plus travaillés et variés.

Budget

Votre budget, bien entendu !
Vous pourrez trouver des solutions allant de quelques dizaines d’euros, à plusieurs centaines voire milliers.

Volume de bois à stocker

Une question primordiale à se poser est : quelle doit-être la capacité de rangement de l’abri à bûches ?
De combien de stères avez-vous besoin ? Quelles seront les dimensions de vos morceaux de bois ?
Jusqu’à quelle hauteur pouvez-vous ranger du bois sans risque (pensez au poids de la bûche pour aller la ranger ou la récupérer tout en haut du tas) ?

Commencez donc par estimer vos besoins et veillez à prendre les mesures dans votre jardin.

Contact avec le sol

Cela n’est peut-être pas la première chose à laquelle on pense…
mais le contact ou non du bois avec le sol est important !

L’humidité qui remonterait par le sol si le bois est en contact direct avec la terre pourrait faire pourrir les premières bûches entreposées.
Privilégiez donc un abri à bûches disposant d’un plancher en bois ou de barres pour surélever le bois. Cela favorisera également la circulation de l’air et le bois sera plus aéré.

Emplacement et environnement

L’emplacement par rapport à la région (humidité, pluie…) ou par rapport au voisinage jouera un rôle important sur le choix de votre abri.
Prenez en considération les règlementations possiblement en vigueur et la bonne entente du voisinage.

Protéger le bois contre la pluie

Première et excellente raison pour acheter un abri à bûches : protéger le bois des intempéries et de la pluie en particulier.

On ne vous l’apprend pas, le bois mouillé brûle mal. Et si les bûches sont humides la majorité du temps, cela facilite la prolifération de vers, de moisissures et autres champignons. D’autant plus si vous habitez dans une région humide ou proche d’une étendue d’eau. Un taux d’humidité élevé ne favorise pas la conservation du bois.

Un bois sec brûlera facilement et vous pourrez le conserver plusieurs mois voire années.

Faciliter le rangement et la collecte

Avec un abri à bois, les bûches sont disposées de sorte qu’elles sont faciles à entasser ou à prendre.
L’ensemble est maintenu en place grâce à la structure de l’abri, et celui-ci se comporte en quelque sorte comme un distributeur à bois, dans lequel vous allez piocher au fur et à mesure.

Se préparer toute l’année

Alors que certains vont se dépêcher d’aller acheter du bois à l’approche de l’hiver, d’autres vont profiter de leur temps libre pour aller en couper dès la fin de l’été.

En fait, vous pouvez penser à vous préparer tout au long de l’année, dès que l’occasion se présente.
Avoir un abri pour stocker son bois évite les tas informes, qui s’écroulent et qu’on ne souhaite pas forcément voir au printemps ou en été alors que tout le monde est dans le jardin. Car oui évidemment l’esthétisme compte dans l’aménagement de jardin.
Là, votre bois de chauffage est toujours correctement présenté. Un stock de rondins a même un certain charme dans un jardin. Si sa gestion est moins associée à une contrainte, vous aurez plus facilement envie de vous en occuper à n’importe quel moment de l’année.

Gérer son stock

Le risque lorsqu’on se contente d’amasser du bois, c’est de créer des tas à différents endroits. Puis de ne pas y veiller de la même façon : le tas s’écroule, on voit moins bien si des bûches sont abimées…
Sans une bonne gestion, on se retrouve alors au début de l’hiver à revérifier et reconsolider son stock dans l’urgence.

Et puis, si vous faites des tas… vous consommez combien de tas de bois par hiver ? Il faut que le tas monte à quelle hauteur ?… Plutôt approximatif comme approche.

Le côté visuel et pratique d’un abri bûches favorise de fait la gestion de son stock.
En un coup d’œil, vous saurez où vous en êtes de votre consommation de bois, et s’il est temps de passer commande ou d’aller en forêt pour en couper. Le rangement du bois est donc aussi une question d’optimisation de temps et d’énergie.

Améliorer la sécurité pour les enfants

Un autre avantage d’un abri bûches solide, est d’apporter davantage de sécurité pour les personnes et notamment les enfants.
Si les rondins de bois sont bien rangés et ne risques pas de s’écrouler facilement, dans un rangement clairement repérable, il y a moins de risque qu’un enfant les escalade ou les renverse (et se blesse).

La règlementation à respecter

La grande majorité des abris à bois ne sont constitués que d’une petite structure à poser dans le jardin.

Cependant une déclaration de travaux voire l’obtention d’un permis de construire peuvent être nécessaires, principalement en fonction de la superficie de votre abri.
En règle générale, jusqu’à 5m vous n’avez rien à déclarer. Jusqu’à 20m, vous devez effectuer une déclaration de travaux en mairie : procédure simple et rapide.

Dans certains cas, les règles peuvent devenir très strictes. Exemple : si vous habitez dans un secteur protégé (site classé, proche d’un monument historique…).

A noter également que vous ne pourrez le placer n’importe où. En effet, l’emplacement d’une construction, même aussi petite qu’un abri, ne doit pas causer de nuisance au voisinage.

Des questions de taxes sont aussi à prendre en considération…

Où placer mon abri ?

Si vous respectez toutes les contraintes que vous impose les diverses règlementations, vous pouvez placer votre abri où bon vous semble.

S’agissant ici d’un abri dans lequel vous allez régulièrement être amené à aller chercher du bois, ne le placez peut-être pas tout au fond du jardin. Si possible, essayez de le mettre à proximité d’une porte d’accès (sous-sol, porte de salon donnant sur le jardin…) de façon à ne pas avoir à traverser des dizaines de mettre sous la pluie ou la neige et dans le froid en hiver.

Bonus : Optimiser son abri à bois

Maintenant que vous avez votre abri d’installé dans votre jardin… et si vous en profitiez pour l’optimiser ?

Pensez-y : vous avez cette structure à disposition et qui logiquement ne pas être amenée à bouger régulièrement. Avec un peu d’huile de coude et de jugeote, il est possible d’en bien plus qu’un simple abri à bûches.

Voici quelques idées pour améliorer son abri à bois :

  • Suspendre les tuyaux pour arroser le jardin
  • Suspendre des outils de jardinage
  • Peindre ou lasurer son abris pour le design
  • Ajouter une gouttière et récupérer l’eau de pluie dans une cuve
  • Ajouter au besoin un panneau de bois pour protéger davantage un côté