Faut-il anticiper pour installer mon spa gonflable ou ma piscine ?

Profiter de sa piscine toute l'année

C’est l’été et il fait très chaud : plan canicule, ruée sur les ventilateurs et… tout le monde veut se baigner. Les bienfaits de la piscine sont évidents et on a la sort ou on en achète.

Mais même avant cela, quand le printemps est bien installé ou l’été est se profile seulement, mais les températures ne suivent pas encore complètement.
On est alors hésitants lors des belles journées : devrait-on ressortir son spa ou sa piscine, vaut-il mieux les laisser au garage, faut-il prendre des précautions… ?

Voyons tout ça au cas par cas.

Piscine autoportée : la structure compte

La piscine autoportée peut rester dehors en hiver ou non, en fonction de votre situation géographique et surtout de sa structure.

Type de structure

D’un côté on va retrouver les piscines autoportées à structure rigide, métallique la plupart du temps.
S’il faut bien veiller à prendre des précautions en plein hiver, notamment en vidant en partie l’eau qu’elle contient, on n’imagine évidemment pas déplacer une telle installation une fois en place.
Elle restera donc toujours dehors, même au plus froid de l’hiver.

S’il s’agit d’une première pose en revanche, vous allez devoir couler une chappe en béton pour supporter son poids.
Une déclaration de travaux voire une demande de permis de construire sera obligatoire.

Le délai peut donc d’être de quelques heures à quelques semaines.

Renseignez-vous auprès de votre mairie.
Le mieux est donc de préparer ces démarches en hiver / début du printemps, pour être prêt dès l’arrivée des beaux jours.

Femme sur un matelas gonflable dans une piscine hors sol

D’un autre côté, on a les piscines gonflables (tout ou partie). Entièrement gonflable, ou juste le boudin supérieur avec une structure de la piscine qui va se tendre.
Celles-ci, fragiles, ne doivent pas rester dehors en hiver. Le gel pourrait abîmer la structure.
Ici, la question est donc surtout liée à la météo.
On installe ces piscines quelques jours seulement avant de s’y baigner, quand les beaux jours sont là et que la température grimpe.

Spa gonflable, en profiter toute l’année

Le spa gonflable peut être installé en intérieur ou en extérieur.
En intérieur évidemment, les contraintes sont bien moindres puisqu’on peut facilement s’en servir tout le temps.

En extérieur, il faut faire attention aux recommandations du constructeur notamment pour les basses températures.

Très souvent, les spas gonflables ne sont pas prévus pour supporter des températures inférieures à 4 ou 5° C.
Si vous habitez dans le sud de la France, logiquement ça devrait aller mais on ne sait jamais.

Pour les régions situées plus dans le nord, ou en montagne (même basse montagne), les températures peuvent facilement descendre sous le 0° C et donc vous verriez votre spa endommagé, mieux vaut alors le ranger en hiver.

A part cela, les spas gonflables s’installent très rapidement, en quelques minutes seulement pour de nombreux modèles.
Comptez ensuite le temps de remplissage et de chauffe, et en 24 à 48h vous pourrez en profiter.

Piscine hors sol en hiver

Les piscines hors sol qui sont posées de façon durable et sans être démontées régulièrement, passeront l’hiver dehors.

Il convient alors de les vidanger en partie pour éviter qu’une trop grande quantité d’eau ne gèle et fasse éclater la structure.
Recouvrir la piscine d’une bâche de protection évitera aussi d’y retrouver trop de débris, feuilles mortes et autres saletés.

Au début du printemps, pensez à bien la nettoyer avant de pouvoir vous en servir à nouveau.

Météo : rester vigilant

Pour les spas gonflables comme pour les piscines auto-portées avec une structure gonflable, le principal critère est donc la météo.

Dès que le thermomètre chute sous les 5°, votre équipement risque de se détériorer.
Et en cas de gèle, vous risquez de tout perdre.

Le plus sage est donc d’attendre d’être suffisamment rentrés dans le printemps voire au début de l’été, en fonction de votre région surtout. Même au début du printemps, on peut encore subir des gelées.

Piscine enterrée, quand débuter les travaux ?

La première chose à faire est de se renseigner en mairie quant à l’autorisation des travaux.

Une fois celle-ci obtenue, contactez dès l’hiver des sociétés spécialisées pour obtenir plusieurs devis et avoir le temps de bien étudier la question sans vous précipiter.

En étant parmi les premiers clients de l’entreprise dès les beaux jours, vous aurez plus de facilité pour convenir d’un planning qui vous arrangera.

Le temps du projet et des travaux est à voir au cas par cas : taille de trou à creuser, matériel nécessaires, raccordements, difficulté du terrain et accès…
Tout ceci est à discuter avec l’entreprise qui interviendra.

Pour être serein(e), comptez bien une marge de 2 à 3 mois pour tout faire.
Vous aurez ainsi la garantie de ne pas vous précipiter, de ne pas subir la pression du planning ou des intempéries et prendre le temps de la réflexion.

Une femme au soleil au bord d'une piscine en été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *